Formaldéhyde

Le formaldéhyde est présent dans de nombreux objets quotidiens et matériaux de construction. Il sert de conservateur dans les médicaments, les cosmétiques, les articles de toilette et certains récipients pour aliments. On en trouve dans les résines servant à coller les panneaux en bois laminé et les panneaux d’aggloméré. Il est utilisé comme solvant porteur dans la teinturerie et les produits papier. Il dérive également de la combustion, en particulier dans les moteurs diesel. L’isolation à la mousse urée-formol a été interdite aux Etats-Unis par la Consumer Product Safety Commission en 1982, mais l’interdiction a été levée par la suite.

Dans les nouveaux bâtiments ou les bâtiments récemment rénovés, les niveaux de formaldéhyde dans les meubles et les garnitures peuvent être suffisamment élevés pour causer des signes d’irritation. Une bonne ventilation assure le maintien des vapeurs de formaldéhyde à un niveau qui n’occasionne pas de symptômes.

Le formaldéhyde en suspension irrite la conjonctive et les voies respiratoires supérieures et inférieures. Les symptômes sont temporaires et, selon l’intensité et la durée de l’exposition, peuvent aller de sensations de brûlure ou de picotement dans les yeux, le nez et la gorge à l’oppression thoracique ou à des sifflements. Les réactions graves et aiguës aux vapeurs de formaldéhyde (à l’odeur âcre caractéristique) peuvent être liées à l’hypersensibilité. On estime que 10 à 20 % de la population des Etats-Unis, y compris les asthmatiques, ont des voies respiratoires hyperréactives qui les rendent plus sensibles aux effets du formaldéhyde.

Retour à la liste des sources

Contact

Pour nous contacter facilement

DETAILS DES CONTACTS
KEEP UPDATED!

Inscription à la newsletter Camfil

Xpair